Portée maximale DMR

Une question qui est sûrement sur toutes les lèvres. Alors qu’en FM il est possible de parcourir plusieurs centaines de kilomètres lors de grands épisodes de propagation, le DMR quant à lui pourrait vous réserver quelques surprises.

Avant d’aller plus loin, une petite piqûre de rappel sur le fonctionnement du DMR.

RAPPEL SUR LE DMR

La norme Tier II utilisée par les radioamateurs fonctionne en TDMA : l’émission se fait sur une même fréquence à intervalles réguliers de 30 ms par TimeSlot. Et il y en a 2. Dans le cas d’une utilisation sur un relais, c’est ce dernier qui donnera le top départ pour autoriser la radio à rentrer dedans (le fameux délai après l’appui sur le PTT), le but étant d’éviter que la station utilisant le second TimeSlot écrase celle qui émet sur le premier. Le schéma ci-dessous représente une transmission DMR normale.

A noter que dans certains cas vous pouvez aussi utiliser les 2 TimeSlots en Simplex, dans ce cas c’est la dernière radio arrivée qui va essayer de se caler dans les blancs de 30 ms restants (comprendre par là le TimeSlot libre). L’AnyTone est capable de fonctionner dans ce mode en mettant le DMR MODE sur DCDM/Double Slot.

RELAIS OU SIMPLEX 2 TIMESLOTS

Un phénomène physique va rentrer en jeu : la vitesse de transmission d’une onde radio, qui pour rappel (votre licence est déjà loin, HI !) est égale à 300 000 km/s. En 1 ms, votre signal aura donc parcouru 300 km. Cela paraît anodin, mais pas tant que ça. Ce décalage temporel, aussi court soit-il, a une grande influence sur la fiabilité des transmissions en DMR.

D’après des tests effectués par les radioamateurs et par certains constructeurs de radios DMR, il s’est avéré que la portée maximale est d’environ 150 km lors de l’utilisation sur un relais ou en simplex en utilisant les 2 TimeSlots, ce qui correspond à un délai de 0.5 ms (1ms aller/retour). C’est peu, mais suffisant pour rendre les transmissions incertaines passé cette distance. Le relais (ou le poste) aura du mal à garder la synchronisation, faisant décoller le BER (taux d’erreur), ou bien rendant la communication impossible dans le pire des cas, même si le relais vous reçoit à fond. Cette valeur est bien entendu théorique, nous supposons ici que les postes, ainsi que le relais soient bien réglés en fréquence et que les horloges utilisées soient précises et stables.

SIMPLEX AVEC 1 TIMESLOT

A contrario du mode relais ou Simplex avec 2 TimeSlots, le Simplex avec un seul TimeSlot n’est pas affecté par ces contraintes de distance, et donc de temps. Les trames sont émises, et c’est tout. Nous nous rapprochons d’une transmission en FM finalement.

Le record de distance connu à ce jour en Simplex est de 243.2 km. Il s’agit d’un contact en UHF sur un TimeSlot réalisé par des OM du WSSM (Wireless Society of Southern Maine) aux Etats Unis, plus précisément entre Equinox Mountain dans le Vermont et Saint-Jean-sur-Richelieu au Québec . Ce QSO a eu lieu le 17 Juin 2018. L’histoire est racontée dans les moindres détails ici (je vous encourage à regarder leur site) : http://www.ws1sm.com/DMR-Simplex-Sunday.html

AUTRES MODES NUMERIQUES

Les autres modes numériques à l’exception du P25 Phase 2 n’ont pas de contraintes liées au temps. Ils fonctionneront tant que les stations s’entendent entre elles.

COMPARAISON AVEC LA FM

Par rapport à la FM, le DMR n’est malheureusement pas le mode le plus performant. Il est sensible aux interférences multipath, et dans ces conditions, la FM passera mieux, certes difficilement, mais restera audible. D’après des tests personnels réalisés sur le terrain, la FM semble avoir une portée un peu meilleure. Quand un signal devient trop faible pour être décodé correctement en DMR, la FM peut toujours être entendue en tendant bien l’oreille. Cependant, le DMR reste tout de même très performant, la différence avec la FM est assez restreinte avec un bon poste. C’est surtout lors d’un usage en mobile que ce mode fait toute la différence. Fini le QSB et le souffle qui rendent difficile l’écoute avec les bruits du véhicule.

http://pmr446.free.fr/index_dpmr446.htm

EXPLICATIONS COMPLEMENTAIRES

Pour une explication plus complète, vous pouvez regarder l’excellente vidéo de Louis-Erig Hervé

LIENS

Les sources qui m’ont permis de rédiger cet article :

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.